Une policière tuée par balle au sud de Paris au lendemain de l’attentat contre «Charlie Hebdo

Loading

Les secours déployés à proximité de la porte de Châtillon où des coups de feu ont été tirés jeudi matin.Les secours déployés à proximité de la porte de Châtillon où des coups de feu ont été tirés jeudi matin. | AFP/THOMAS SAMSON

Une fusillade a éclaté, jeudi matin 8 janvier, à Montrouge (Hauts-de-Seine), au sud de Paris, près des portes de Châtillon et de Vanves, faisant un mort, une policière municipale, et blessant un agent de voirie qui se trouvait dans un état sérieux. Une équipe de la Brigade de recherche et d’intervention (BRI) était sur place et préparait une intervention aux environs de 11 heures, selon nos inforrmations.

L’auteur présumé des tirs est toujours en fuite, a annoncé  le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve, qui s’est rendu sur place immédiatement après la fusillade. L’homme était porteur d’un gilet pare-balles, d’une arme de poing et d’un fusil mitrailleur.

Le maire de Montrouge a précisé sur Europe 1 que la policière et l’agent technique intervenaient avec des collègues sur un accident de la route, quand ils ont été attaqués, sur l’avenue Pierre-Brossollette, qui relie cette commune à Paris. « Un véhicule s’est arrêté, on a tiré sur les policiers municipaux », a raconté Jean-Loup Metton. « Un personnel de voirie (…) a sauté sur le ou les agresseurs. »

« Le procureur de la République va nous rejoindre et va enclencher l’action publique de manière à ce que l’auteur de ce crime soit immédiatement identifié et puisse être arrêté », a déclaré le ministre de l’intérieur.

Dans le cadre de cette enquête menée par la police judiciaire des Hauts-de-Seine, un homme âgé de 45 ans a été interpellé peu après les faits, selon des sources policières, mais il n’y a aucune certitude sur son implication.

PAS DE LIEN ÉTABLI

A ce stade, cette attaque n’a pas de lien établi avec l’attentat qui a fait douze morts la veille au siège de Charlie Hebdo, selon des sources proches du dossier.

Le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve, a quitté la réunion de crise qui se tenait à l’Elysée au lendemain de l’attentat sanglant contre le journal satirique, pour se rendre sur les lieux. Le premier ministre, Manuel Valls, a qualifié cet événement de « particulièrement grave ».



Related Articles

El Consejo de Derechos Humanos de Naciones Unidas aprueba una resolución para investigar los ataques de Israel en Gaza

Loading

Estados Unidos e Israel comparten preocupaciones comunes con relación a una entidad encargada de juzgar penalmente a responsables de cometer crímenes de guerra, crímenes de lesa humanidad, genocidio y actos de agresión: la Corte Penal Internacional (CPI), establecida en 1998

Latinoamérica, de la revolución política a la revolución social

Loading

No cabe duda que en los últimos 15 años Latinoamérica se ha convertido en la región del planeta que más ilusión despierta en quienes no creemos en el “final de la historia” y seguimos apostando por un mundo de justicia y libertad

El Parlamento de Ucrania destituye a Yanukóvich y convoca elecciones

Loading

Incertidumbre sobre el paradero del Presidente

La Vanguardia

La Rada Suprema fija la fecha de los comicios para el próximo 25 de mayo, coincidiendo así con la celebración de las elecciones europeas

La Rada Suprema (Parlamento) destituyó ayer al presidente de Ucrania, Víktor Yanukóvich, por “abandono de sus funciones constitucionales” y convocó elecciones presidenciales anticipadas para el próximo 25 de mayo, coincidiendo así con la celebración de las elecciones europeas.
Un total de 328 diputados, lo que constituye más de la mayoría constitucional de dos tercios de los parlamentarios, votó a favor de una resolución que entró en vigor nada más ser aprobada por la cámara. La resolución fue adoptada por trámite de urgencia, sin debate previo, y tras su aprobación los diputados se pusieron en pie y entonaron el himno nacional de Ucrania.

Previamente, Yanukóvich denunció que los últimos acontecimientos que han tenido lugar en el país son un golpe de Estado y anunció que no dimitirá, en una entrevista al canal de televisión UBR.

Read more…

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment