Une policière tuée par balle au sud de Paris au lendemain de l’attentat contre «Charlie Hebdo

Les secours déployés à proximité de la porte de Châtillon où des coups de feu ont été tirés jeudi matin.Les secours déployés à proximité de la porte de Châtillon où des coups de feu ont été tirés jeudi matin. | AFP/THOMAS SAMSON

Une fusillade a éclaté, jeudi matin 8 janvier, à Montrouge (Hauts-de-Seine), au sud de Paris, près des portes de Châtillon et de Vanves, faisant un mort, une policière municipale, et blessant un agent de voirie qui se trouvait dans un état sérieux. Une équipe de la Brigade de recherche et d’intervention (BRI) était sur place et préparait une intervention aux environs de 11 heures, selon nos inforrmations.

L’auteur présumé des tirs est toujours en fuite, a annoncé  le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve, qui s’est rendu sur place immédiatement après la fusillade. L’homme était porteur d’un gilet pare-balles, d’une arme de poing et d’un fusil mitrailleur.

Le maire de Montrouge a précisé sur Europe 1 que la policière et l’agent technique intervenaient avec des collègues sur un accident de la route, quand ils ont été attaqués, sur l’avenue Pierre-Brossollette, qui relie cette commune à Paris. « Un véhicule s’est arrêté, on a tiré sur les policiers municipaux », a raconté Jean-Loup Metton. « Un personnel de voirie (…) a sauté sur le ou les agresseurs. »

« Le procureur de la République va nous rejoindre et va enclencher l’action publique de manière à ce que l’auteur de ce crime soit immédiatement identifié et puisse être arrêté », a déclaré le ministre de l’intérieur.

Dans le cadre de cette enquête menée par la police judiciaire des Hauts-de-Seine, un homme âgé de 45 ans a été interpellé peu après les faits, selon des sources policières, mais il n’y a aucune certitude sur son implication.

PAS DE LIEN ÉTABLI

A ce stade, cette attaque n’a pas de lien établi avec l’attentat qui a fait douze morts la veille au siège de Charlie Hebdo, selon des sources proches du dossier.

Le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve, a quitté la réunion de crise qui se tenait à l’Elysée au lendemain de l’attentat sanglant contre le journal satirique, pour se rendre sur les lieux. Le premier ministre, Manuel Valls, a qualifié cet événement de « particulièrement grave ».



Related Articles

On Academic Labor

How Higher Education Ought to Be

The following is an edited transcript of remarks given by Noam Chomsky via Skype on 4 February 2014 to a gathering of members and allies of the Adjunct Faculty Association of the United Steelworkers in Pittsburgh, PA. Prof. Chomsky’s remarks were elicited by questions from Robin Clarke, Adam Davis, David Hoinski, Maria Somma, Robin J. Sowards, Matthew Ussia, and Joshua Zelesnick. The transcript was prepared by Robin J. Sowards and edited by Prof. Chomsky.

On hiring faculty off the tenure track

That’s part of the business model. It’s the same as hiring temps in industry or what they call “associates” at Wal-Mart, employees that aren’t owed benefits. It’s a part of a corporate business model designed to reduce labor costs and to increase labor servility. When universities become corporatized, as has been happening quite systematically over the last generation as part of the general neoliberal assault on the population, their business model means that what matters is the bottom line. The effective owners are the trustees (or the legislature, in the case of state universities), and they want to keep costs down and make sure that labor is docile and obedient. The way to do that is, essentially, temps. Just as the hiring of temps has gone way up in the neoliberal period, you’re getting the same phenomenon in the universities. The idea is to divide society into two groups. One group is sometimes called the “plutonomy” (a term used by Citibank when they were advising their investors on where to invest their funds), the top sector of wealth, globally but concentrated mostly in places like the United States. The other group, the rest of the population, is a “precariat,” living a precarious existence.

Read more…

El reconocimiento de Palestina por parte de Suecia: balance y perspectivas

El pasado 30 de octubre, Suecia procedió a reconocer oficialmente a Palestina como Estado

The true Gaza back-story that the Israelis aren’t telling this week

A future Palestine state will have no borders and be an enclave within Israel, surrounded on all sides by Israeli-held territory

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment